Quand l’étude des collections naturalistes passées complète la connaissance actuelle de terrain.

Le résumé de la publication scientifique élaborée par Charles Lemarchand, dans le cadre du colloque national de malacologie continentale de 2018, et publiée, en 2020, dans la revue scientifique Naturae :

Les Corbicules, et notamment la Corbicule asiatique, Corbicula fluminea (O. F. Müller, 1774) ont, ces dernières années, très rapidement colonisé plusieurs grands bassins hydrographiques en France (Loire, Garonne, Rhône) et en Europe, comme dans d’autres foyers d’introduction.

En 2018, l’étude de collections malacologiques de l’université Clermont Auvergne par l’équipe du Muséum Henri-Lecoq de Clermont Auvergne Métropole a permis d’identifier des Corbicules parmi des spécimens de mollusques issus de divers bassins d’Europe de l’Ouest datant de la fin du XIXe siècle, alors que l’on considérait leur introduction comme beaucoup plus récente.

L’intérêt de l’étude des collections naturalistes dans la compréhension de la dynamique des espèces introduites s’en trouve ainsi confirmé.

Pour accéder l’article : Revue Naturae