L’ Amorphe Faux-indigo (Amorpha fruticosa), plante ornementale, toujours en vente, figure comme espèce exotique envahissante émergente à fort pouvoir invasif en Auvergne-Rhône-Alpes grâce au travail de liste hiérarchisée des Conservatoires botaniques nationaux Alpin et du Massif central.

Elle peut atteindre entre 4 et 6 mètres de haut et s’implante préférentiellement en berge de cours d’eau et plan d’eau voire dans des zones humides. Elle se multiplie aussi bien par la germination de ses graines que par bouturage à partir de fragments de tige ainsi que par marcottage. Sa croissance est rapide et elle peut rentrer en concurrence avec les espèces locales. La présence d’amorphine, un insecticide naturel, la préserve de l’attaque de prédateurs. Pour en savoir plus sur le Faux-Indigo

Pour toutes ces raisons, une station identifiée sur les berges d’un plan d’eau, proche de la rivière Dore, dans le Puy-de-Dôme a fait l’objet d’une intervention le 4 juin dernier par le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne en partenariat avec la Communauté de Communes Thiers Dore et Montagne. Ce premier chantier d’arrachage, de coupe, et de broyage afin de limiter la propagation de l’espèce vers l’aval, sera ensuite relayé par la collectivité à partir de 2021, dans le cadre du Contrat Vert et Bleu du bassin versant de la Dore.

Le système racinaire est particulièrement développé et difficile à extraire pour les sujets les plus âgés. Un suivi des rejets sera assurée en 2020 par la collectivité.

Il s’agit de la première intervention sur cette espèce pour l’Auvergne et le bassin Loire Bretagne. En revanche, l’espèce est déjà bien implantée dans le couloir rhodanien et fait l’objet d’une gestion par la Compagnie national du Rhône, qui devrait prochainement produire une fiche expérience pour le Centre national de ressource Espèces Exotiques Envahissantes.

ACCUEIL CDR EEE